121 avenue des Champs-Élysées - 75008 Paris
+33 (0)1 72 71 85 00
contact@imfinity.fr

Quand et pourquoi l’entreprise doit-elle faire appel à un manager de transition juridique ?

Un pic d’activité, une acquisition à mener, un besoin de mise aux normes… Les raisons ne manquent pas de recourir au management de transition juridique, une réponse rapide et précise à une problématique donnée. Tour d’horizon des moments de recours au management de transition juridique.

Il y a 7 moments où l’entreprise doit utiliser un manager de transition juridique

L’entreprise doit se plier à un calendrier légal

Chaque année, les sociétés cotées sont dans l’obligation de produire un URD (document d’enregistrement universel) qui doit être présenté lors de l’Assemblée Générale des actionnaires. Il faut aussi préparer cette AG, rédiger les résolutions, adresser les rapports destinés aux autorités financières, s’assurer de l’envoi des convocations dans les délais impartis…
« La plupart des entreprises qui clôturent leur exercice au 31/12 doivent mener ces actions avant avril ou juin, soit 6 mois d’activité très intense, souligne Arnaud Desclèves, Président d’IMfinity. Il est souvent nécessaire d’intégrer un profil juridique capable de piloter cette phase cruciale de la vie d’une société cotée et d’échanger avec la direction générale, la direction financière, la direction de la communication financière ou encore les équipes RH et compliance afin d’anticiper au mieux ces échéances. Le management de transition juridique donne la possibilité de s’entourer pendant ces quelques mois d’un expert rompu à l’exercice. »

D’ailleurs, certains professionnels se dédient uniquement à des missions de ce type.

L’entreprise doit respecter un calendrier commercial

Les acteurs de la grande distribution mènent tous les ans des négociations obligatoires avec leurs fournisseurs. Des milliers de contrats discutés ligne par ligne entre des centaines de producteurs et les équipes des achats. Avec, chaque année, une même date butoir en tête : celle du 1er mars, échéance à laquelle tout doit être bouclé ! « C’est à la fois complexe, volumineux et hyper spécialisé. Il faut se mettre en mode commando pour respecter les délais légaux. L’intervention d’un expert extérieur avec le management de transition juridique permet de renforcer les équipes ou de piloter les opérations, avec un souci d’harmonisation, d’homogénéité et de conformité. »

L’entreprise doit répondre à un mouvement de marché

Certains secteurs sont particulièrement soumis à la conjoncture économique. C’est le cas des banques, directement concernées quand le gouvernement lance les PGE (prêts garantis par l’État) ou quand une évolution des taux accélère la demande de crédits. « Les établissements ont alors peu de temps pour réagir et structurer leur organisation pour répondre aux demandes du marché. Imprévisibles, ces mouvements nécessitent une adaptation immédiate, à laquelle le manager de transition juridique peut contribuer. »

L’entreprise doit faire des acquisitions

Peu importe le secteur, certaines entreprises cherchent, régulièrement, à en racheter d’autres. Ce qui induit de nombreux dossiers, de nombreuses négociations et de nombreux contrats à rédiger. Il est possible de disposer d’une équipe ad hoc pour mener à bien ses missions. « Mais l’activité est irrégulière : il n’existe pas d’opportunités constantes et certains événements externes mettent un coup d’arrêt aux projets, comme le Covid. Pour éviter des coûts fixes même en période d’inactivité, une seule solution : opter pour le management de transition juridique. »

L’entreprise doit réduire son activité

En cas de difficulté structurelle, par exemple un plan social ou une cession à mener, le management de transition juridique vient accompagner l’entreprise dans cette phase transitoire, avec son expertise sur de tels sujets. « Dans des ces situations, la ressource adéquate se trouve rarement en interne. Porter un regard neuf sur le problème apporte de la hauteur et peut simplifier et accélérer le processus. »

L’entreprise doit se mettre à jour

C’est une situation fréquemment rencontrée : l’entreprise fonctionne bien, grandit progressivement, mais ne prend pas le temps de se mettre à la page des dernières législations et normes. Jusqu’au jour où il faut rattraper le retard accumulé ! Éthique, compliance, RGPD,… La législation a énormément évolué ces dernières années et les sociétés ne disposent pas forcément des profils adéquats pour réaliser la mise à niveau. Face à ce besoin ponctuel, s’attacher les compétences d’un manager de transition juridique apporte une solution aussi rapide qu’efficace à la demande exprimée.

L’entreprise doit intégrer de nouveaux métiers

Transitions numérique et environnementale entraînent l’émergence de nouveaux métiers. C’est le cas par exemple avec les énergies renouvelables, l’intelligence artificielle, la robotique ou la voiture autonome. Autant d’activités qui nécessitent des experts, des contrats, des appels d’offres et donc des expertises juridiques ! « À moins d’un recrutement d’urgence réussi, il faut compter plusieurs mois pour mener à bien le process. Dans cette attente, le management de transition juridique fournit les compétences nécessaires pour avancer sur les sujets sans perdre de temps. »

Et, in fine, comment faire appel à un manager de transition juridique ? En contactant le cabinet de management de transition juridique IMfinity si vous êtes à la recherche d’un manager, ICI. Et si vous désirez rejoindre IMfinity en tant que Manager, prenons contact, ICI.

.

« Recourir au Management de Transition Juridique…
une réponse rapide et précise à une problématique donnée ! »

Tél
Email
Email
Tél